Noyer Bourgeons Bio - flacon 30 ml

21,45 €
TTC livraison sous 2-3 jours ouvrables

Équilibrer l'eco-systeme intestinale

Quantité

 

Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance")

 

Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance")

 

Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance")

La flore intestinale

Le noyer équilibre l’écosystème intestinal, il favorise le développement des bonnes bactéries et aide à éliminer les mauvaises bactéries, les parasites et les champignons qui ne devraient pas se développer en quantité dans l’intestin. Il est très intéressant en accompagnement d’une cure de probiotiques, « les bonnes bactéries », afin de rétablir la flore intestinale.

Par le biais de la flore intestinale, il améliore les défenses immunitaires de l’organisme. Si la flore est bien équilibrée, elle constitue un premier rempart efficace contre les différentes infections qui peuvent atteindre l’organisme.

Le noyer est recommandé comme vermifuge dans les parasitoses, mais aussi en cas de mycoses de tout ordre : digestive, buccale, vaginale ou unguéale, mais aussi postantibiothérapie, lors d’une gastro-entérite ou d’une infection digestive importante qui aurait mis en péril l’équilibre de la flore intestinale. Le noyer montre une efficacité significative contre le Candida albicans, lors de gemmogramme. (Le gemmogramme permet d’évaluer l’efficacité d’un macérât de gemmothérapie contre un agent pathogène.)

De plus, il est antidiarrhéique. Il peut donc être pris pendant une infection digestive pour ces deux propriétés, accompagné d’un anti-infectieux puissant : huile essentielle, propolis ou autre.

Son action régulatrice impacte aussi la sphère buccale puisqu’il limite l’apparition d’aphtes.

Dépuratif hépatique

Également drainant hépatique, le noyer permet de bien nettoyer le sang qui est souvent chargé en toxines si le foie est surchargé. Lorsque le sang transporte trop de toxines, il y a plus facilement des développements de troubles sanguins comme les hémorroïdes, les ulcères variqueux, les varices… Le noyer n’améliore pas la circulation en elle-même, mais la qualité du sang. Il doit être accompagné d’un macérât circulatoire et décongestionnant : le marronnier d’Inde en est le parfait exemple.

Il est également préconisé en cas de cirrhose alcoolique.

D’autres actions à retenir

La sphère ostéoarticulaire

Il n’est pas anti-inflammatoire, en revanche, de nombreuses problématiques ostéoarticulaires trouvent leur origine dans un dérèglement intestinal de la muqueuse et de la flore qui déclenche alors des productions de substances pro-inflammatoires et immunitaires. Celles-ci vont augmenter l’inflammation, les douleurs, ainsi que la dégradation de l’articulation.

Très souvent, les pathologies déclenchées sont auto-immunes comme la polyarthrite chronique évolutive et certaines inflammations chroniques.

Aujourd’hui de plus en plus de troubles articulaires semblent posséder cette origine digestive, même dans des problématiques d’inflammations chroniques comme l’arthrose.

Le noyer permet de rétablir un équilibre au niveau de la flore intestinale et de limiter ainsi le développement des ces troubles. Il est alors associé à des macérâts aux vertus anti-inflammatoires comme l’aulne, le cassis ou la vigne.

La peau

Comme déjà signalé, le noyer est un bon dépuratif du sang. Pour la peau, il est utile en cas d’acné, d’eczéma ou pour certaines urticaires. Si le foie n’est pas assez actif et les intestins affaiblis, c’est la peau qui est chargée d’éliminer les toxines (souvent des acides). Or elle n’est pas faite pour en éliminer autant et c’est ce qui peut déclencher ces troubles d’élimination cutanés. Le noyer, par son action intestinale et hépatique, constitue un remède intéressant à employer en cure de fond

L’explication du développement de troubles auto-immuns articulaires vaut aussi pour la peau. Certains troubles cutanés inflammatoires et auto-immuns trouvent leur origine dans l’intestin. Le noyer fait alors partie du protocole visant à remédier à ce dérèglement intestinal

Par exemple, il est indiqué contre le psoriasis, l’eczéma et la collagénose (maladie auto-immune qui s’attaque au collagène de la peau).

Le noyer agit par voie orale, il n’est pas utile de l’appliquer localement.

Le sang

En plus de ses propriétés dépuratives, le noyer est un hémostatique : il limite l’écoulement de sang, ce qui est utile en cas de crise hémorroïdaire, par exemple.

Il est aussi préconisé en cas d’anémie.

LE DUO CONTRE LES HÉMORROÏDES !

Le noyer pour la détox du sang

+

Le marronnier comme décongestionnant et tonique circulatoire

Prendre le marronnier le matin et le noyer le soir à raison de 10 gouttes de chaque

La glycémi

Le noyer régule les productions d’insuline par le pancréas. Il est indiqué dans les différents types de diabète, accompagné de l’érable, de l’olivier, du genévrier ou du myrtillier.

Il est également indiqué dans la pancréatite chronique, pour laquelle il existe peu de possibilités. Cependant c’est une inflammation avec de lourdes conséquences qui doit absolument faire l’objet d’une prise en charge médicale.

La sphère respiratoire

Enfin il limite les bronchites, les trachéites et les sinusites à répétition. C’est entre autres son activité sur la flore intestinale qui permet de rétablir l’activité immunitaire de celle-ci et ainsi de mieux lutter contre ces infections à répétition. Il possède également une activité propre antivirale et antibactérienne.

Il faut également savoir que si l’intestin est en mauvais état, au niveau de sa muqueuse comme de sa flore, l’organisme va avoir tendance à produire plus de mucosités, notamment au niveau respiratoire, ce qui favorise l’installation de ces troubles chroniques.

LE NOYER ET LES TROUBLES AUTO-IMMUNS

L’action du noyer est importante sur les troubles auto-immuns, il diminue la réaction qui cause l’inflammation par hyper-immunité.

C’est une propriété générale du noyer que l’on retrouve particulièrement dans les différentes sphères qu’il peut toucher : les articulations, la peau, les intestins et les poumons.

Précautions d’emploi

En cas de constipation, il est préférable de rester sur des petits dosages de noyer ; en tant qu’anti-diarrhéique, il peut favoriser la constipation

49 Produits

Références spécifiques