CALCÉO - 100 gélules

30,00 €
TTC
Temps réel: 5 Visiteurs en ce moment

Complexe Naturel pour le bon fonctionnement des muscles, des fascias, des os et du système nerveux.

Pour 3 gélules:

  • 900 mg de dolomite
  • 750 mg de cartilage de raie
  • 600 mg de Lithothamne

Posologie:

Prendre 2 gélules 3x par jour pendant les repas.

Dépêchez vous plus que 3 produits en stock!
Quantité
2

Le lithothamne:

Le lithothamne est une petite algue rouge qui a la capacité de cristalliser les minéraux et les oligo-éléments contenus dans la mer. Cette propriété lui confère un grand intérêt pour reminéraliser l’organisme et prévenir certains troubles tels que l’ostéoporose. Le lithothamne est particulièrement connu pour sa richesse en carbonate de calcium, une forme assimilable de calcium qui présente également une action anti-acide idéale pour lutter contre l’acidité gastrique et les troubles associés.

Action reminéralisante (os et cartilage)

Les cures de lithothamne permettent d’apporter de grandes quantités de minéraux et oligo-éléments. Cette algue est idéale pour reminéraliser l’organisme, éviter des déficiences en minéraux, soutenir la croissance des os ou encore éviter et combattre certains troubles tels que l’ostéoporose (maladie osseuse caractérisée par une perte de la densité osseuse) et l’arthrose (maladie du cartilage).

Activité anti-inflammatoire

Le lithothamne présente également une activité anti-inflammatoire bénéfique pour soulager les douleurs articulaires et rhumatismales.

Effet anti-acide

Le lithothamne possède un pH alcalin (basique), ce qui lui permet d’agir comme un anti-acide. Il présente ainsi un fort intérêt pour lutter contre l’acidité gastrique et les troubles associés : les reflux gastro-oesophagiens (reflux acides), les brûlures d’estomac, les gastrites, les ulcères d’estomac, etc. En contribuant à maintenir ou restaurer un bon équilibre acido-basique, le lithothamne a aussi fait ses preuves pour lutter contre certaines infections urinaires et la candidose (infection par les champignons du genre Candida).

Le cartilage de raie:

Le cartilage de raie a une composition très intéressante : glucosamine et sulfate de chondroïtine. Substances présentent dans le cartilage de requin mais à moindre dose. Le cartilage de raie renferme un lubrifiant naturel, le mucopolysaccharide, qui aide les articulations à bouger correctement.

La composition du cartilage de raie, très proche de celle du cartilage humain, permet une très bonne assimilation ainsi qu’une meilleure efficacité.

  • Renforce le cartilage : grâce à la glucosamine et au sulfate de chondroïtine. Ces 2 substances entrent naturellement dans la composition du cartilage. Elles sont responsables de sa grande résistance et aide à sa flexibilité. Sans elles, le cartilage  dégénère et se dégrade.
  • Lubrifiant naturel : le cartilage de raie contient des mucopolysaccharides composés entre autres d’acide hyaluronique, qui entre dans la composition de nos tissus conjonctifs (tissus de soutien).  Par conséquent, il préserve la souplesse, la mobilité et lubrifie naturellement au niveau des articulations.
  • Plus d’élasticité : grâce au collagène et à l’élastine qui permettent aux tissus d’être plus élastiques et plus résistants.
  • Meilleure consolidation osseuse : riche en calcium, phosphore et minéraux pour renforcer les os et permettre une meilleure réparation en cas de fractures par exemple.

La dolomite:

Le mode de vie et de consommation de nos jours est souvent à l’origine de carences en magnésium et en calcium. La dolomite, minéral d’origine naturel extrait d’une roche sédimentaire, est composée de carbonate double de magnésium et de calcium : c’est un excellent reminéralisant. Ainsi, le magnésium apporté par la dolomite permet de lutter efficacement contre les méfaits du stress, diminue la fatigue et améliore la qualité du sommeil. Quant au calcium, il est indispensable pour avoir des os solides, ou permettre de ralentir l’ostéoporose.

Reminéralisant

De nos jours, le mode de consommation est tel que la grande majorité de la population est carencée en magnésium et en calcium. En France, une enquête nutritionnelle de grande ampleur réalisée en 1994 (SU.VI.MAX) a montré que 72% des hommes et 77% des femmes avaient des apports en magnésium inférieurs aux apports nutritionnels conseillés (ANC).

En 2005, L’Institut de Veille Sanitaire a rapporté que cette proportion avait augmenté avec : 84% des hommes et 91% des femmes dont les ANC sont inférieurs aux recommandations.

Magnésium : Minéral indispensable à notre organisme, le magnésium intervient dans de nombreux métabolismes cellulaires. 99% du magnésium est intracellulaire, environ 60% dans le tissus osseux, 25% dans le tissu musculaire et on ne compte que 1% dans le sang. Le taux de magnésium dans le sang appelé « magnésémie » varie entre 0,75 et 0,90 mmol/l. Cependant, la magnésémie n’est pas révélatrice d’une carence en magnésium, car elle n’est diminuée que dans les cas de déficit très sévère.

Les apports nutritionnels recommandés en magnésium sont de l’ordre de 6mg/kg/jour, soit environ 360 mg/j chez la femme et 420 mg/j chez l’homme. Ces apports doivent être majorés chez l’adolescent en période de forte croissance ainsi que chez la femme enceinte et allaitante.

Calcium : Le calcium est le minéral le plus abondant du corps humain : 99% se trouve dans le tissu osseux et les dents. Le calcium non osseux a un rôle indispensable dans la contraction musculaire, la conduction nerveuse, la coagulation…

La calcémie varie entre 2,2 et 2,6 mmol/l et le maintien de ces valeurs normales dans le sang se fait au détriment des réserves osseuses. Les apports nutritionnels (ANC) conseillés varient avec l’âge : 500 mg par jour chez un nourrisson, 900 mg par jour chez l’enfant entre 4 à 6 ans, puis 1200 mg par jour chez l’adolescence en croissance et enfin 900 mg par jour chez l’adulte.

Les ANC augmentent chez la femme ménopausée et les personnes âgées (1200 mg/j).

Les déficits en calcium ne sont visibles qu’à long terme : problèmes de dents et de gencives, troubles osseux comme l’ostéoporose, les fractures répétitives…), troubles rénaux…

Grâce à sa teneur en magnésium et en calcium, la dolomite est un complément alimentaire de choix pour couvrir les besoins quotidiens de ces deux minéraux et pallier aux carences.

Anti fatigue

Comme le dosage du magnésium dans le sang n’est pas révélateur d’un déficit, on peut se fier aux symptômes occasionnés pour mettre en évidence une carence. L’un des signes les plus évocateurs d’un organisme carencé en magnésium est la fatigue.

En effet le magnésium intracellulaire joue un rôle primordial dans le métabolisme énergétique. Il est indispensable à la synthèse de l’ATP (qui est le « carburant » de l’organisme), mais il en permet aussi le transfert, le stockage et l’utilisation.

Ainsi, une carence en magnésium entraine inévitablement une baisse de l’énergie et du tonus.

Anti-stress

Plusieurs études ont établi un lien direct entre stress et déficit en magnésium. Le corps répond au stress en libérant des catécholamines (adrénaline, noradrénaline, cortisol), entrainant ainsi une cascade d’événements :

  • Une expulsion du magnésium, de la cellule vers le plasma. Cette action provoque alors une augmentation de son excrétion urinaire.
  • Une augmentation de la lipolyse qui libère des acides gras libres dans le sang, se liant au magnésium plasmatique.
  • Une diminution de l’absorption intestinale du magnésium.

Tous ces phénomènes combinés aboutissent à une carence en magnésium. Comme dans un cercle vicieux, lors du stress chronique, cette carence en magnésium augmente la sensibilité de l’organisme au stress : les effets du stress se trouvent donc amplifiés et aggravent d’autant plus le déficit en magnésium, aboutissant à long terme à un épuisement psychique et physique (dépression, burn-out, épuisement…).

Ainsi, la dolomite permettra de lutter efficacement contre les effets délétères du stress sur l’organisme et notamment de mettre fin au cercle vicieux stress/fuite de magnésium.

Troubles du sommeil

La carence en magnésium nuit à la qualité du sommeil. En effet, le magnésium agit comme un régulateur de l’excitation cellulaire. Le calcium intracellulaire a pour rôle de maintenir la cellule en état “d’alerte“ ou “excité“ ce qui entraine la contraction des muscles, la transmission d’influx nerveux… Quant au magnésium, il va jouer le rôle inverse, c’est à dire qu’il va permettre au calcium de sortir de la cellule afin que celle-ci ne soit plus “excitée“.

Lors d’épisode de stress, le magnésium, en quittant la cellule, ne joue plus son rôle de régulateur. Le calcium ne peut pas sortir de la cellule et celle-ci reste donc “excitée“.

Dans ce cas, l’organisme ne peut pas se détendre car il est en état de “veille“ permanent. A ce moment-là, on observera des troubles du sommeil, des crampes…

En se supplémentant en magnésium et au calcium à l’aide de la dolomite, on va faciliter le relâchement musculaire et nerveux et retrouver un sommeil de bonne qualité et réparateur.

Crampes

Les crampes musculaires fréquentes sont le signe d’une carence en magnésium et en calcium. C’est une alerte de l’organisme signalant qu’il est important d’apporter les minéraux nécessaires au bon fonctionnement neuro musculaire. La dolomite est ainsi un complément alimentaire de choix pour mettre fin aux crampes souvent douloureuses.

3 Produits

Références spécifiques

CALCÉO - 100 gélules

30,00 €